Ma petite liste hivernale

quand-je-pense-a-tous-les-livres-qu-il-me-reste-a-lire-j-ai-la-certitude-d-etre-encore-heureux

Il y a de ces choses qui vous font avancer, palpiter…des petits riens qui font des petits moments, de véritables instants de bonheur ! Pour moi l’arrivée toute proche de l’hiver fait partie de ces petits bonheurs…Quoi de mieux que les températures négatives pour justifier le fait que vous passiez votre temps à lire ? Parce que je suis une fille organisée, parce que j’adore passer mon temps à programmer (trop parfois) et faire des listes, voici ma petite liste de lecture hivernale…elle s’élargira sans doute selon la longueur de l’hiver…

Sans titre 1

Dans mes nombreux projets hivernaux (il faudrait d’ailleurs que j’en fasse une petite liste aussi afin de rien oublier), il faudrait faudra faut que je passe plus de temps à écrire ici, dans mon petit café littéraire, mon petit mon Central Perk à moi…

La première chose qu’on regarde G.Delacourt

« Parce que la première chose qu’on regarde n’est jamais la dernière qu’on voit »

9782253178149-T

Après avoir tourné la dernière page de « La Liste de mes envies » vous avez l’envie d’aller voir plus loin dans la bibliographie de Grégoire Delacourt. Vous déambulez alors dans le rayon littérature de la Fnac et vous vous retrouvez nez à nez avec « La première chose qu’on regarde » le dernier roman de G.Delacourt. Les pin-up de la couverture ne vous encouragent pas à la lecture mais la curiosité littéraire est plus forte que tout…vous passez en caisse !

4e55ec6edd9245991ca9d84544026f44

Le 15 septembre 2010, Arthur Dreyfuss, vêtu de son caleçon fétiche, regarde un épisode des Soprano quand on frappe à sa porte. Il ouvre. Scarlett Johansson. Il a vingt ans, il est garagiste. Elle a vingt-six ans, et quelque chose de cassé.

avis

Les premières pages vous semblent déroutantes, une impression de lire un roman de Zola : une sœur dévorée par le doberman du voisin, un père qui a brusquement disparu et une mère qui a sombré dans l’alcool…pour autant vous continuez votre lecture car vous n’aimez pas refermer un livre sans être allé au bout, de peur de passer à côté de quelque chose…les pages défilent et vous avez le droit à la biographie de Scarlett Johansson, vous détestez les stars américaines et ce passage vous semble très rébarbatif…la première partie de ce roman vous semble très superficiel…Mais vous poursuivez toujours et vous avez raison, l’histoire prend enfin une tournure plus profonde, le physique et les « gros seins » laissent place aux sentiments de deux personnages en souffrance qui tombent amoureux l’un de l’autre…désormais l’on ne regarde plus avec les yeux mais avec le coeur….

…mais le bonheur chez Grégoire Delacourt est de courte durée…la douceur amère est son leitmotiv…alors que vous êtes enfin heureux pour Arthur et Jeanine (la fausse Scarlett Johansson), l’histoire s’achève…elle allait trop vite…

« On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux ? » A. St Exupéry

A méditer…

La Liste de mes envies de G.Delacourt

« Il n’y a que dans les livres que l’on peut changer de vie. Que l’on peut tout effacer d’un mot. Faire disparaître le poids des choses. Gommer les vilenies et au bout d’une phrase, se retrouver soudain au bout du monde »

2459535152

La parution de ce roman a fait couler beaucoup d’encre, il fut le livre à lire de l’année 2012, l’incontournable devenu aujourd’hui best-seller international! On ne pouvait déambuler chez les libraires sans en apercevoir la couverture, mais si !!  Ces fameuses bobines de fils avec ce dé à coudre jonchant l’une d’elle !! Vous ne pouviez pas la rater !

Désireuse de m’en faire ma propre opinion, j’ai attendu avant de glisser ce petit roman dans mon sac…j’en ai relevé le titre et je me suis dit: « on le lira plus tard » quand les critiques seront calmés…finalement j’en suis même venue à l’oublier totalement, jusqu’à ce soir où je suis tombée par hasard sur les bandes-annonces des films à l’affiche le mercredi suivant : 2 acteurs que j’aime beaucoup et 1 titre « La liste de mes envies ». Autant de temps s’est-il déjà écoulé pour que ce roman soit maintenant adapté par le cinéma?  Oui 2 ans !C’était décidé ! Le lendemain il avait rejoint mon sac à main !

4e55ec6edd9245991ca9d84544026f44

Les femmes pressentent toujours ces choses-là. Lorsque Jocelyne Guerbette, mercière à Arras, découvre qu’elle peut désormais s’offrir tout ce qu’elle veut, elle se pose la question : n’y a-t-il pas beaucoup plus à perdre ?

avis

Si ce soir, vous étiez l’heureux gagnant du lot, que feriez-vous ? Comme beaucoup la première pensée qui vous viendrait : « J’arrête de travailler, on achète une maison et enfin on s’offre la tournée des grands restaurants! » La vie de château ! Pourtant depuis tout petit, une phrase vous chatouille les oreilles « L’argent ne fait pas le bonheur. » Vous réfléchissez…vous voilà dans la peau de Jocelyne, une femme simple qui tient dans ses mains un chèque de 18.547.301€. Dans un premier temps elle dressera la liste de ses besoins, puis de ses envies et enfin de ses folies…à cette heure le chèque n’est toujours pas encaisser…

Un roman qui ne peut vous laisser indifférent, nous nous sommes tous un jour posé cette question : Qu’est-ce-que je ferai si je gagnais au loto? » Par une plume fluide et assez féminine, Grégoire Delacourt nous donne une leçon de vie à travers ce roman, la richesse de notre vie ne résiderait-il pas dans les choses simples, les petits bonheurs de la vie, faut-il posséder pour être heureux ?

Grégoire Delacourt entraîne le lecteur avec lui…

« J’aime à penser qu’un livre peut changer des morceaux de vie, des bouts de phrases; faire prendre des chemins de hasard(…) Le bonheur c’est de continuer à désirer ce qu’on possède »

Bonne lecture!

Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugand

81gus9kzxgl-_sl1500_

Il y a des livres qui se retrouvent entre vos mains sans lire ni même regarder la 4ème de couverture. Par son seul titre et cette femme qui fume à la terrasse d’un café, le livre d’Agnès Martin-Lugand prend la première place sur la pile de romans à lire qui se trouve sur votre chevet.

Entre le moment où vous l’achetez et celui où vous allez vous « caler » confortablement entre deux oreillers pour en commencer la lecture, une question vous taraude : Pourquoi cette femme qui fume sur la couverture ? Pourquoi le titre de ce roman n’est-il pas « Les gens heureux fument et boivent du café ?  » Pour trouver la réponse à cette interrogation il faut bien sûr tourner les premières pages…

Synopsis

Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Egarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. Afin d’échapper à son entourage qui l’enjoint à reprendre pied, elle décide de s’exiler en Irlande, seule.

Ma tasse de thé vide, je referme le livre sur sa dernière page…

Une impression de déjà lu: la perte des êtres aimés dans un accident de voiture, un exil en terre inconnue pour renouer avec la vie, un inconnu vieux loup solitaire, etc. Marc Esposito a intitulé ce roman « Toute la Beauté du Monde » en 1999. Que dire de plus ? Le style est simple et la suite des évènements est prévisible…seule la fin reste surprenante et c’est sans doute la seule subtilité de ce roman.

Malgré tout la curiosité m’attire vers le 2ème roman d’Agnès Martin-Lugand « Entre mes mains le bonheur se faufile »

La porteuse de médaillon : Et si l’Histoire n’était pas achevée

sam_1889

Alors qu’au hasard d’une discussion sur l’ambition d’écrire un jour un roman et d’être publié, votre amie vous tend le premier roman de sa soeur, la première pensée qui vous vient…est profondément égoïste: pourquoi elle, a réussi à faire face à l’angoisse de la page blanche et pas moi ? Une pensée qui s’efface aussitôt quand cette même amie vous dévoile l’histoire de ce roman; c’est décidé alors, le soir-même vous ouvrirez la première page de ce livre en compagnie d’une tasse de thé fumant.

 Les premières pages s’égrènent, le style vous impressionne par sa fluidité et très vite les mots, les phrases, les paragraphes, les pages se dévoilent de plus en plus car vous voulez comprendre, savoir pourquoi ce roman est classé dans la littérature fantastique…et enfin vous y êtes ! Un médaillon autour du cou vous voilà projeté de « l’autre côté du monde dans lequel rien ne semble avoir bougé: l’Histoire s’est arrêtée là. C’est ce que raconte l’Antiquaire à Clarisse, l’héroïne, lorsqu’elle trouve Chrétien de Troyes presque momifié: il n’a jamais pu écrire la fin de la légende arthurienne. Mais le médaillon a choisi Clarisse et c’est elle qui va faire avancer l’Histoire pour rétablir la légende afin que l’illustre auteur puisse terminer son œuvre ».

  Votre tasse de thé est vide, jamais vous ne pensiez un jour vous délecter d’un roman ayant pour toile de fond le Moyen-Age et pourtant vous allez vous endormir en rêvant aux légendes arthuriennes grâce à ce petit bijou littéraire pour lequel j’ai eu la chance d’en avoir la toute première version imprimée, un privilège qui a donné à ce voyage une saveur toute particulière.

Alors mesdames délaissez vos sautoirs et autres colliers fantaisies, portez plutôt ce médaillon merveilleux qui vous emmènera loin…

Reading is my cup of tea

c15030331d51fdd3332cee2b3e67d22a

Depuis mes plus jeunes années la plume me démange, depuis très longtemps j’ai l’envie d’écrire. Comme beaucoup, est enfoui au fin fond de mon ordinateur, un dossier intitulé « Mon premier roman »…mais en vain. Je suis et je resterai pourtant une passionnée d’écriture et de livre, celui dont vous tournez les pages, celui qui vous emmène loin, non celui que vous téléchargez et lisez sur un écran lumineux, l’objet est aussi important que le contenu. C’est pourquoi, aujourd’hui, j’ouvre les portes de mon petit café littéraire à moi (je rêve, « j’utopise » l’ouverture un jour d’une librairie-salon de thé). Installée confortablement au fond d’une tasse de thé, j’ouvre la première page d’une longue histoire, je l’espère. La première étape de tant de projets.Vous découvrirez ici de petites chroniques littéraires sur mes dernières lectures, mes whish-lists littéraires, etc.

Soyez les bienvenus sur Books & Tea (les amateurs de café y sont les bienvenus) et bonne dégustation…