Avant d’aller dormir S.J Watson

« Mais il n’y a rien que je puisse faire. Je tourne la page. Je commence à lire l’histoire de ma vie »
Avant d'aller dormir

« Before I go to sleep »

Pour certains, la lecture n’est réservée qu’à la belle saison, pour d’autres au dimanche après-midi quand la pluie ruisselle le long de leurs fenêtres. Pour moi, la lecture a toujours été le moment privilégié entre moi et les mots, juste à ce moment là !  Ce moment où vous vous faufilez sous la couette, libéré de vos obligations et pensées quotidiennes, celui qui vient juste avant de sombrer dans les bras de Morphée. Vous imaginez donc ce qu’un livre portant le titre d’ « Avant d’aller dormir » a pu susciter dans mon âme de lectrice.

Voilà ce moment si savoureux de la lecture, celui où vous découvrez les premiers mots « La chambre à coucher est étrange ». Vous parcourez les premières pages et votre propre chambre devient elle aussi étrange et l’écriture si fluide et si entraînante vous transpose dans la peau du personnage très rapidement : vous êtes cette femme, Christine, qui chaque jour se réveille sans savoir qui elle est, cette femme qui chaque soir avant de s’endormir écrit ses souvenirs quotidiens dans son journal…et là vous commencez à prendre conscience que vous êtes bien dans un thriller, celui qui vient maltraiter vos nerfs…en plus de ceux de l’héroïne.

4e55ec6edd9245991ca9d84544026f44

Chaque matin, c’est le même effroi. La même surprise. En se découvrant dans la glace, Christine a vieilli de vingt ans. Elle ne connaît ni cette maison, ni l’homme qui partage son lit. Et chaque matin, Ben lui raconte. L’accident. L’amnésie…Ensuite, Christine lit son journal, son seul secret. Et découvre les incohérences, les questions, tout ce qu’on lui cache chaque matin, posément. Peut-être pour son bien…Peut-être pas.

avis

Les pages du journal de Christine se noircissent comme se tournent les pages du roman que vous tenez dans les mains…vous vivez avec elle, vous êtes elle, vous côtoyez cet homme qui ne vous semble pas être si aimant que cela, vous avez des doutes concernant l’accident, vous sentez la violence de la situation montez crescendo et vos nerfs sont à vifs « Avant d’aller dormir »…Comme Christine vous vous mettez à douter de tout, à être attentive à ce qui se passe dans votre salon, à guetter les pas de votre amoureux dans l’escalier et les palpitations se mettent à s’accélérer dans le noir…Alors un soir…arrivée à la page 305/470, vous prenez la décision de refermer ce livre ( à jamais, peut-être) qui n’est vraiment pas fait pour être lu avant d’aller dormir…

« (…) Les émotions d’aujourd’hui, ne seraient que la peau morte des émotions d’autrefois » Hipolito

Publicités

Une réflexion sur “Avant d’aller dormir S.J Watson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s